Statistique nationale des traitements de substitution

Informations générales

Dans les cas de dépendance aux opioïdes, le traitement de substitution consiste à remplacer l’usage illicite d’opioïdes (héroïne) par la prescription médicale d’un médicament de substitution légal ayant un effet similaire (méthadone, buprénorphine, morphine retard orale ou autres). Ce traitement s‘accompagne idéalement de mesures somatiques, psychiatriques, psychothérapeutiques, socio-éducatives et socio-pédagogiques.

Il existe en Suisse une base légale depuis 1975 pour ce type de traitements. L’autorisation et la surveillance des traitements de substitution relèvent des cantons. Bien que très proche, la prescription médicale d'héroïne (diacétylmorphine) est régie différemment et fait l'objet d'une statistique distincte.

En raison du caractère chronique de la dépendances aux opioïdes, les objectifs principaux d'un traitement de substitution sont orientés sur le long terme: baisse de la mortalité, amélioration de l'état de santé général, prévention de la transmission d'infections (VIH, hépatite C) et amélioration de la qualité de vie. Les traitements de substitution font partie des prestations de l'assurance obligatoire des soins. Ils représentent la forme de soins la plus courante pour les problèmes de dépendance aux opioïdes. Ces traitements sont effectués dans des cadres différents: chez les médecins, dans des institutions spécialisées, dans les services psychiatriques et les cliniques, les hôpitaux généraux et les prisons.

Relevés statistiques

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a introduit en 1997 les premiers relevés au niveau national dans le cadre d'une phase pilote. Dès 1999, un relevé systématique des traitements de substitution a été établi et les résultats sont publiés en ligne depuis sous la forme d'une statistique annuelle. La collecte des données est effectuée par les services des médecins cantonaux qui sont responsables des autorisations de traitements de substitution selon les lois en vigueur. Afin de pouvoir réaliser des relevés harmonisés, l'OFSP a dès le début mis des outils de saisie à disposition des cantons. Dès 2004, la statistique des traitements de substitution est devenue un des secteurs du système de monitorage act-info mis en place pour l'ensemble du domaine du traitement des dépendances. Les données compatibles avec les standards de ce système de monitorage sont dès lors livrées à la banque de données d'act-info, jusqu'ici cependant dans un volume encore limité. Une meilleure exploitation des données pourra être atteinte avec le remplacement des outils de saisie initiaux par une application web.

?
Javascript

Your browser does not support Javascript. This could result from several reasons:

• Javascript is disabled in this browser.

• Your browser is too old for Javascript.

Either enable Javascript in your browser or upgrade to a newer version to enjoy all the functions of this website.